(+352) 26 58 60-1
Tracol - Logo
20/11/2019
Une façade exceptionnelle pour EAN
20/11/2019
Une façade exceptionnelle pour EAN
Une façade exceptionnelle pour EAN à Luxembourg-Gasperich
En février dernier était livrée la nouvelle résidence EAN, développée par Tracol Immobilier et imaginée par l’atelier d'architecture de renom "STEINMETZDEMEYER". La particularité de cette résidence : une façade en bois brûlé, issue d’une technique japonaise encore peu répandue sur le Grand-Duché, appelée là-bas le Shou-Sugi-Ban ou Yakisugi.

Située au cœur de Gasperich, à l'angle de la route d'Esch et la rue Henri Pensis, à quelques minutes à peine de la Cloche d'Or, cette nouvelle résidence de 2400 m², composée de 22 appartements et comprenant une surface commerciale de 330 m² au rez-de-chaussée, dénote dans le paysage.

Sa façade en mélèze brûlé, lui donne un aspect résolument contemporain avec ses textures et nuances. Ce bardage atypique réalisé par Inter Toiture de manière artisanale et totalement inédite - une machine de fabrication des planches brulées a même été créée spécifiquement pour l’occasion - aura nécessité 6 mois de mise en œuvre.

Si Tracol Immobilier a été séduit par la proposition du cabinet d’architectes STEINMETZDEMEYER pour la façade, c’est avant tout pour la qualité et le côté écologique de ce choix de matériaux. 

A la différence du bois classique, le bois brûlé détient sa coloration définitive dès la mise en place du bardage. Il n'est pas ainsi obligatoire de devoir patienter que le bois prenne sa teinte définitive après quelques saisons passées sous le soleil et la pluie. La couche de charbon formée confère au bois une protection naturelle contre les agents extérieurs. Résistant au feu, aux insectes et ne demandant aucun entretien, ce bardage est un excellent choix environnemental. Enfin, le plus important avec cette technique : une longévité exceptionnelle !

Les nouveaux résidents bénéficient ainsi d’un immeuble unique, moderne, contemporain aux finitions de qualités et aux espaces optimisés. 

Le truc en +

Le nom du bâtiment provient du code EAN (European Article Numbering), ou code barre, en rappel aux barres de différentes largeurs qui composent un code barre mais également la façade de ce bâtiment.

Partager